Pigeonniers: différents types

Source: Les Pigeonniers – Alain Gillodes
http://www.alaingillodes.fr/patrimoine/pigeonnier/pigeonniers.htm

– type toulousain ou “pied de mulet”: sa forme à deux toits décalés de faible pente, en marche d’escalier ou à pentes opposées, lui donne un profil qui lui a valu l’appellation de « pied de mulet ». Parfois les côtés du toit sont rehaussés, lui donnant la forme « col de manteau ». La couverture est presque toujours en tuile canal. Une contre-marche, généralement en bois, permet l’envol des pigeons.

– sur piliers: la caisse, qui repose sur quatre poutres en appui direct sur les piliers, est carrée, souvent en maçonnerie ou colombage. Le toit pyramidal, se retrouve rehaussé d’un clocheton ou d’un lanternon. Une lucarne, une pierre ou une plaque de bois percée de trous sert à l’envol des pigeons. Les colonnes en pierre se terminent par un « capel » parfois surmonté d’un chapiteau.

– sur arcades: c’est le plus impressionnant par l’importance de sa construction ; sa surface au sol offre ainsi la possibilité d’avoir des murs épais qui, de ce fait, rendent l’ensemble plus résistant aux intempéries. Piliers carrés, caisse en maçonnerie, brique et pierre de taille, la différence vient du type de toiture utilisée. Toit pyramidal ou toulousain, avec lanternon ou clocheton ; il est en tuiles canal ou plates, parfois en ardoise. Ils sont isolés des bâtiments, on ne les trouve que très rarement accolés à une maison.

– tour cylindrique ou carrée: toit pyramidal ou conique, avec clocheton ou lanterneau et agrémenté d’une lucarne. Constructions en pierre calcaire, toit en tuiles plates, en ardoise ou en lauze.

Le modèle gaillacois variante du pigeonnier “tour carrée” possède une toiture à deux angles de pente dite “en queue de vache” et bordée d’une génoise.

– pigeonnier gariotte en pierres sèches.

– pigeonnier tour intégrée à l’habitation

– pigeonnier balet au centre de la façade de la maison.

– pigeonnier-porche qui marque l’entrée officielle de la propriété au niveau de la cour.

– pigeonnier-grenier se rencontre dans de petites maisons qui ne disposaient pas de place. C’est ainsi que maintes maisons possèdent une pierre monolithe percée en façade ou bien à l’angle supérieur de leur habitation, servant au passage des pigeons.

Références

http://pigeonniers-du-lot.wifeo.com/generalite.php
http://pigeonniers82.over-blog.com/page/4
http://pigeonniers82.over-blog.com/page-2536506.html
http://pigeonniers-de-france.chez-alice.fr/randiere_et_corniche_553.htm
http://www.pigeonniers-en-midipyrenees.fr

Pigeonniers en Midi-Pyrénées, Michel Lucien, www.massin.fr ISBN 978-2-7072-0838-5